Bienvenue aux Saintes -Marie-de-la-mer



 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Mes articles divers

Aller en bas 
AuteurMessage
Maurice

avatar

Singe
63
Date de naissance : 26/04/1944
Date d'inscription : 17/08/2018
74
Localisation : Orléans
Emploi/loisirs : Rertaité : Conteur, poète, conférencier conférencier
Humeur : Assez bonne

MessageSujet: Mes articles divers   Lun 20 Aoû - 1:36

.

Les courses à Vierzon


Vierzon, dans les années 70
Du temps de mon premier mariage, dans les années 70 à Vierzon, c'est moi qui, entre deux voyages sur les bateaux faisais les courses en ville.
Je me souviens d'une boucherie de quartier, style ancien, où la patronne dans sa guérite de verre faisait payer en vue de la note que le boucher nous remettait après chaque achat.
L'air sévère, elle régnait en maîtresse femme sur son monde. Les apprentis la craignaient. Elle n'admettait aucune erreur de commande et de gestion.
Cela me servit un jour...
Ma viande en main avec le ticket, je passe à la caisse. Je tends un billet de 100 f et attends la monnaie. La voyant fouiller dans sa caisse, je m'aperçois qu'elle est en train de me rendre la monnaie sur... 200 f
Je me permets de lui dire: - Madame, je pense que vous vous trompez
Blessée dans son amour propre, elle me répond méchamment - Sachez monsieur que je ne me trompe jamais !
Pourquoi discuter ? J'empochai les sous avec un grand merci...

.





Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Chien
1641
Date de naissance : 26/08/1946
Date d'inscription : 23/05/2016
72
Localisation : nimes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : Très Bonne

MessageSujet: Re: Mes articles divers   Lun 20 Aoû - 7:58

Bonjour Merci pour ce joli partage bise merci







Coucou bienvenue sur le forum Invité passe une excellente journée Bisous de 2018
Revenir en haut Aller en bas
http://mjean.centerblog.net/ ET http://jean-louis.forumactif.org
Maurice

avatar

Singe
63
Date de naissance : 26/04/1944
Date d'inscription : 17/08/2018
74
Localisation : Orléans
Emploi/loisirs : Rertaité : Conteur, poète, conférencier conférencier
Humeur : Assez bonne

MessageSujet: Re: Mes articles divers   Mar 21 Aoû - 0:30


L'enfant qui ne marchait pas

Histoire émouvante que m'a racontée une jeune africaine, aux environs de Dakar dans les années 70.
"Au début du siècle dernier, dans un petit village d'Afrique naquit un enfant.
C'était le fils du chef du village. Rien à sa naissance ne soupçonnait la suite...
Vers 12 /13 mois, alors que les autres enfants de son âge commençaient leurs premiers pas, lui ne tenait pas debout.
Dans les premiers temps on n'en fit pas grand cas,on le disait attardé pour la marche et on attendait...
Mais, 18 mois, deux ans, toujours rien.
Ses parents commencèrent à s'inquiéter. Il fut examiné par le sorcier du village qui ne trouva rien d'anormal, en tout cas pas de malformation qui aurait pu empêcher sa disposition à marcher.
Il n'y avait donc rien à faire, la famille était désespérée.
L'enfant ne fut pas abandonné pour autant. A part la marche, il était comme tous les autres, sauf qu'il jouait et se traînait à quatre pattes.
Il eut pourtant des frères et sœurs qui marchèrent parfaitement. Lui seul avait cette malédiction.
Mais le sorcier avait quand même bon espoir. Un jour peut-être, une guérison miraculeuse pouvait être espérée
Cet enfant grandit donc parmi les siens, comme si de rien n'était...
Plus grand, tous les jours, on l'emmenait au bord de la mer, sous les cocotiers. Là, il méditait des heures entières en regardant le large.
De temps en temps quand même, il demandait à ses proches :
-« Pensez-vous qu'un jour je pourrais marcher, courir comme tout le monde ? »
Personne n'avait la réponse bien sûr, mais on lui répondait chaque fois :
-« Dieu est grand, s'il veut que tu marches un jour, c'est lui qui décidera...
Un jour, l'enfant demanda :
-« Ce Dieu dont vous me parlez, comment est- il ? »
Ne sachant évidemment pas quoi lui répondre, un parent, un jour lui expliqua :
-« Il arrivera par la mer, dans un petit bateau, il aura de grand cheveux blancs, dès que tu le verras, tu seras guéri. »
Paroles apaisantes, ridicules, mais que dire à cet enfant ?
---
A deux jours de navigation de cette plage, sur une petite île déserte, un homme, naufragé depuis des années, a enfin réussi à se confectionner une minuscule barque.
Hirsute, des cheveux blancs, très longs.
Un matin, rassemblant dans son bateau le peu de choses qu'il avait sur cette Ile, il décide de prendre le large...
---
Comme tous les jours, notre petit handicapé est emmené sous son arbre...
La mer est belle, il fait beau.
Dans la matinée, le garçon, scrutant l'horizon, voit un point qui s'approche dans sa direction.
Très attentif à cette vision, il ne la quitte pas des yeux...
Le point se rapproche, on distingue un minuscule bateau. L'enfant est en transe...
On devine de plus en plus le passager du bateau...Grand, de longs cheveux blancs...
L'enfant hurle de joie, se redresse ... et cours dans la direction du naufragé surpris d'être si bien accueilli.
Sa grande foi en ce Dieu tant attendu l’avait sauvé, Il était guéri."
La jeune femme termina... c'était mon grand-père.

.





Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Chien
1641
Date de naissance : 26/08/1946
Date d'inscription : 23/05/2016
72
Localisation : nimes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : Très Bonne

MessageSujet: Re: Mes articles divers   Mar 21 Aoû - 7:20

Bonjour Merci pour ce joli partage







Coucou bienvenue sur le forum Invité passe une excellente journée Bisous de 2018
Revenir en haut Aller en bas
http://mjean.centerblog.net/ ET http://jean-louis.forumactif.org
Maurice

avatar

Singe
63
Date de naissance : 26/04/1944
Date d'inscription : 17/08/2018
74
Localisation : Orléans
Emploi/loisirs : Rertaité : Conteur, poète, conférencier conférencier
Humeur : Assez bonne

MessageSujet: Re: Mes articles divers   Mar 28 Aoû - 2:02


Mourir à 20 ans…

1963, je suis (toujours) à l'armée, en Allemagne à Sarrebourg dans le 2èm groupe de chasseurs portés.
Pour occuper les troupes, notre commandant d'armes, le Colonel Costa de Beauregard grand ami du Général de Gaulle, (excusez du peu) décide de nous envoyer faire des manœuvres à Müssingen. Nous appelions cette ville la petite Sibérie, car quand nous y sommes allés, en plein hiver, le thermomètre affichait moins 40.
De grandes tentes nous abritaient et un groupe électrogène fonctionnant jour et nuit assurait notre demande en électricité.
Un froid si intense que, au moment des repas, nous étions obligés de manger notre gamelle sur le feu des 'roulantes',(cuisines de campagne).
Si par malheur, on s'éloignait quelque peu pour déguster notre steak, on se cassait les dents sur un glaçon.
Nos journées consistaient en des marches, des maniements d'armes, des exercices de tirs et l'apprentissage des explosifs. Il fallait bien passer le temps...
Tout banal qu'était notre emploi du temps, il fut quand même assombrit par un triste événement.  
Le groupe fournissant le courant, était le plus loin possible du camp. Pour l'insonoriser encore plus, il est bon de creuser un trou circulaire de deux où trois mètres de diamètre, sur environ un mètre de profondeur. L'extrémité du tuyau d'échappement est placée dans ce trou, diminuant ainsi encore de beaucoup le bruit de l'ensemble.
Un corps de garde était désigné chaque soir, aux quatre coins du camp pour veiller que personne d'étranger ne nous importune.
Garde toute symbolique et bien inutile en pleine campagne, mais cela fait partie des contraintes et absurdité de l'armée.
A tour de rôle, un bidasse est de surveillance pour prévenir ses supérieurs en cas d'avarie, car ce groupe assurait bien évidemment le chauffage des tentes.
Mais que faire, des heures entières dans le froid, seule. On se met assis au bord du trou pour que la chaleur dégagée vous chauffe les jambes. On s'endort, bercé par le ron-ron régulier du moteur... on bascule dans le trou, le choc n'est pas assez fort pour vous réveiller, on s'endort encore plus profondément, le nez dans le pot d'échappement et, au petit matin, la garde remplaçante trouve notre soldat bien mort.
Mourir à 20 ans pendant son service militaire et surtout en temps de paix... est-ce bien raisonnable ?





Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Chien
1641
Date de naissance : 26/08/1946
Date d'inscription : 23/05/2016
72
Localisation : nimes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : Très Bonne

MessageSujet: Re: Mes articles divers   Mar 28 Aoû - 6:18

Bonjour belle lecture joli partage merci








Coucou bienvenue sur le forum Invité passe une excellente journée Bisous de 2018
Revenir en haut Aller en bas
http://mjean.centerblog.net/ ET http://jean-louis.forumactif.org
Maurice

avatar

Singe
63
Date de naissance : 26/04/1944
Date d'inscription : 17/08/2018
74
Localisation : Orléans
Emploi/loisirs : Rertaité : Conteur, poète, conférencier conférencier
Humeur : Assez bonne

MessageSujet: Re: Mes articles divers   Jeu 6 Sep - 2:36

Mai 68, les grévistes...

Mai 68, l'usine d'Ambert près d'Orléans qui fabrique des ponts roulants est occupée.
Je fais partie des grévistes bien sûr, trop content d'avoir un peu de mouvement dans ma vie monotone.
Sur les quinze cents employés, seule une cinquantaine occupe les locaux. La porte d'entrée est barricadée, même soudée pour éviter que, chaque matin les non-grévistes forcent le barrage.
Nous y sommes jours et nuits et, notre petite vie s'organise. Chacun apporte de chez lui quelques victuailles que nous partageons. Des sacs de couchage sont disposés et, c'est la fête tous les soirs, il ne manque plus que le feu de camp et les guitares.
Juste en face de l'usine se trouve un bar. En temps normal, il sert de refuge aux ouvriers qui, dans les moments de pose viennent se désaltérer en tapant la belote où jouer aux dés.
Le patron du bar voit d'un mauvais œil cette usine fermée, car pour lui, c'est un manque terrible à gagner..
En effet, les ¾ de son chiffre d'affaire est assuré par les ouvriers.
Son mécontentement vient jusqu'à nous. Il est très virulent envers les grévistes.
Las de se faire insulter et critiquer ouvertement, nous envisageons notre vengeance. Un piquet de grève est installé devant sa porte qui interdit toute entrée dans son établissement. C'est exagéré je vous l'avoue, mais à la guerre comme à la guerre.
Le malheureux tient deux jours... et, voyant qu'il n'aurait pas gain de cause avec nous, il change son fusil d'épaule et cède. Il nous fait des excuses officielles, renforcées par des dons, à savoir : des caisses de vin et des casse-croûte.
Nos dirigeants grévistes acceptent bien sûr, le piquet est retiré... Heureusement pour lui, l’occupation de l’usine dura un mois entier.

.





Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Chien
1641
Date de naissance : 26/08/1946
Date d'inscription : 23/05/2016
72
Localisation : nimes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : Très Bonne

MessageSujet: Re: Mes articles divers   Jeu 6 Sep - 6:29

Bonne journée joli partage









Coucou bienvenue sur le forum Invité passe une excellente journée Bisous de 2018
Revenir en haut Aller en bas
http://mjean.centerblog.net/ ET http://jean-louis.forumactif.org
Maurice

avatar

Singe
63
Date de naissance : 26/04/1944
Date d'inscription : 17/08/2018
74
Localisation : Orléans
Emploi/loisirs : Rertaité : Conteur, poète, conférencier conférencier
Humeur : Assez bonne

MessageSujet: Re: Mes articles divers   Mar 23 Oct - 1:29

.



Ma première B.A. de l'année

Orléans, lundi 3janvier 2015, 15 h.

Il fait froid, pourtant les rues sont animées, encombrées de nombreux badauds qui cherchent l'occasion rare, la petite merveille à bas prix qu'il achèteront pendant les soldes.
Dans la rue principale, je déambule sans but précis. Là, sous un porche, un SDF flanqué de deux superbes chiens fait la manche.
Je m'arrête, discutant avec l'homme tout en caressant les bêtes.
J'apprends que le beau mâle est le père de la femelle d'un an et demi qui attend des petits.
L'homme mange un casse-croute surveillé attentivement par les animaux quêtant quelques miettes...
Une sébile est devant eux. L'homme fume, une canette de bière sur les genoux.
Je me dis que si je mets une pièce dans la soucoupe, elle servira plus à acheter des cigarettes que des aliments pour les chiens.
En me renseignant, j'apprends qu'il est là pour une bonne partie de l'après-midi.
Une grande surface est au bout de la rue. Aux rayons animaux, j'achète pour moins d'un euro un grand paquet de gâteaux pour chiens.
De retour, l'homme est toujours là et, par instinct surement, les bêtes me font un accueil chaleureux, devinant sans doute ce qui les attend.
A la vue du paquet que je remets au maitre, ce n'est que jappements joyeux.
Je laisse la petite troupe, étant assuré que ce soir, au moins deux beaux chiens mangeront à leur faim.

.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes articles divers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes articles divers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» divers petits objets en bois
» Divers Bromélias
» identifications echeveria/sédums divers....
» bouturage divers dionées et céphalotus
» ORIS DIVERS DATE ou LONGINES HYDROCONQUEST ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue aux Saintes -Marie-de-la-mer  :: Créations maurice-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: