Les Saint-Marie-de-la-Mer


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Invité Bonjour a tous et toutes jean-louis vous souhaite la Bienvenue sur ce forum,LISEZ LE RÈGLEMENT,PRÉSENTER VOUS ET INSCRIVEZ Merci L’ADMINISTRATEUR

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Calendrier

horloge Jean-Louis

Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs du mois
COLETTE7
 
marmotte
 
simone26
 
Admin
 
nuagebleu
 
Sammarcelli
 
claudine
 
Daisy2016
 
micheline
 
Élisabeth54
 
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 19 le Ven 25 Nov - 0:52
Météo De Barnas En Ardèche
Compteur


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Textes à méditer poèmes d'olia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Textes à méditer poèmes d'olia   Mar 17 Jan - 7:38

Le désir triomphal

Le désir triomphal, en son commencement,
Exige toutes les aisances ;
Il ignore le temps, le sort, l'atermoiement ;
Il exulte, il chante, il s'avance !

On serait stupéfait et transi de savoir,
Aux instants où l'amour débute,
Combien seront soudain précaires l'abreuvoir,
Le dur pain et la pauvre hutte !

Le cœur éclaterait comme d'un son du cor
S'il entrevoyait dans l'espace
Tant de honte acceptée humblement, pour qu'un corps
Ne nous prive pas de sa grâce...

Anna de Noailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mar 17 Jan - 7:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
Admin
Admin
avatar

Masculin
956
Date de naissance : 26/08/1946
Date d'inscription : 23/05/2016
70
Localisation : nimes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : Très Bonne

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mar 17 Jan - 7:56

Très joli partage bisous



Coucou bienvenue sur le forum Invité passe une excellente journée Bisous en 2017



bonjour Invité,Comment vas-tu? Tu as déjà écrit 0 messages , Merci . Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean-louis.forumactif.org   et  http://bibe30.creer-forum
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Ven 20 Jan - 6:25

L'enfant Éros

Enfant Éros qui joues à l'ombre des surgeons
Et bois aux sources claires,
Toi qui nourris ainsi qu'un couple de pigeons
L'amour et la colère,

Passe sans t'arrêter au seuil de ma maison,
N'entre pas cette année :
Mon âme des amours qu'elle eut l'autre saison
Est encore étonnée,

Car tu mêles au miel des baisers appuyés
Sur les lèvres jalouses
La haine amère ainsi que le fruit du sorbier,
La haine acide et rouge...

Anna de Noailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Sam 21 Jan - 9:23

Le pays

Ma France, quand on a nourri son cœur latin
Du lait de votre Gaule,
Quand on a pris sa vie en vous comme le thym
La fougère et le saule,

Quand on a bien aimé vos forêts et vos eaux,
L'odeur de vos feuillages,
La couleur de vos jours, le chant de vos oiseaux,
Dès l'aube de son âge.

Quand amoureux du goût de vos bonnes saisons
Chaudes comme la laine,
On a fixé son âme et bâti sa maison
Au bord de votre Seine,

Quand on n'a jamais vu se lever le soleil
Ni la lune renaître
Ailleurs que sur vos champs, que sur vos blés vermeils,
Vos chênes et vos hêtres,

Quand jaloux de goûter le vin de vos pressoirs,
Vos fruits et vos châtaignes,
On a bien médité dans la paix de vos soirs
Les livres de Montaigne,

Quand pendant vos étés luisants, où les lézards
Sont verts comme des fèves.
On a senti fleurir les chansons de Ronsard
Au jardin de son rêve,

Quand on a respiré les automnes sereins
Où coulent vos résines,
Quand on a senti vivre et pleurer dans son sein
Le cœur de Jean Racine,

Quand votre nom, miroir de toute vérité,
Émeut comme un visage,
Alors on a conclu avec votre beauté
Un si fort mariage

Que l'on ne sait plus bien, quand l'azur de votre œil
Sur le monde flamboie,
Si c'est dans sa tendresse ou bien dans son orgueil
Qu'on a le plus de joie...

Anna de Noailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Lun 23 Jan - 8:27

Liberté


Sur mes cahiers d'écolier

Sur mon pupitre et les arbres

Sur le sable sur la neige

J'écris ton nom

Sur toutes les pages lues

Sur toutes les pages blanches

Pierre sang papier ou cendre

J'écris ton nom

Sur les images dorées

Sur les armes des guerriers

Sur la couronne des rois

J'écris ton nom

Sur la jungle et le désert

Sur les nids sur les genêts

Sur l'écho de mon enfance

J'écris ton nom

Sur les merveilles des nuits

Sur le pain blanc des journées

Sur les saisons fiancées

J'écris ton nom

Sur tous mes chiffons d'azur

Sur l'étang soleil moisi

Sur le lac lune vivante

J'écris ton nom

Sur les champs sur l'horizon

Sur les ailes des oiseaux

Et sur le moulin des ombres

J'écris ton nom

Sur chaque bouffée d'aurore

Sur la mer sur les bateaux

Sur la montagne démente

J'écris ton nom

Sur la mousse des nuages

Sur les sueurs de l'orage

Sur la pluie épaisse et fade

J'écris ton nom

Sur la vitre des surprises

Sur les lèvres attentives

Bien au-dessus du silence

J'écris ton nom

Sur mes refuges détruits

Sur mes phares écroulés

Sur les murs de mon ennui

J'écris ton nom

Sur l'absence sans désirs

Sur la solitude nue

Sur les marches de la mort

J'écris ton nom

Sur la santé revenue

Sur le risque disparu

Sur l'espoir sans souvenir

J'écris ton nom

Et par le pouvoir d'un mot

Je recommence ma vie

Je suis né pour te connaître

Pour te nommer

Liberté.

Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mar 24 Jan - 7:58

Je t'aime

Je t'aime pour toutes les femmes que je n'ai pas connues

Je t'aime pour tous les temps où je n'ai pas vécu

Pour l'odeur du grand large et l'odeur du pain chaud

Pour la neige qui fond pour les premières fleurs

Pour les animaux purs que l'homme n'effraie pas

Je t'aime pour aimer

Je t'aime pour toutes les femmes que je n'aime pas


Qui me reflète sinon toi-même je me vois si peu

Sans toi je ne vois rien qu'une étendue déserte

Entre autrefois et aujourd'hui

Il y a eu toutes ces morts que j'ai franchies sur de la paille

Je n'ai pas pu percer le mur de mon miroir

Il m'a fallu apprendre mot par mot la vie

Comme on oublie


Je t'aime pour ta sagesse qui n'est pas la mienne

Pour la santé

Je t'aime contre tout ce qui n'est qu'illusion

Pour ce coeur immortel que je ne détiens pas

Tu crois être le doute et tu n'es que raison

Tu es le grand soleil qui me monte à la tête

Quand je suis sûr de moi.


Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
Admin
Admin
avatar

Masculin
956
Date de naissance : 26/08/1946
Date d'inscription : 23/05/2016
70
Localisation : nimes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : Très Bonne

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mar 24 Jan - 8:02

Vraiment très joli partage Bisous












Coucou bienvenue sur le forum Invité passe une excellente journée Bisous en 2017



bonjour Invité,Comment vas-tu? Tu as déjà écrit 0 messages , Merci . Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean-louis.forumactif.org   et  http://bibe30.creer-forum
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mer 25 Jan - 7:31

Que serais-je sans toi ?



Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre

Que serais-je sans toi qu'un coeur au bois dormant

Que cette heure arrêtée au cadran de la montre

Que serais-je sans toi que ce balbutiement.




J'ai tout appris de toi sur les choses humaines

Et j'ai vu désormais le monde à ta façon

J'ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines

Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines

Comme au passant qui chante on reprend sa chanson

J'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson.



Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre

Que serais-je sans toi qu'un coeur au bois dormant

Que cette heure arrêtée au cadran de la montre

Que serais-je sans toi que ce balbutiement.




J'ai tout appris de toi pour ce qui me concerne

Qu'il fait jour à midi, qu'un ciel peut être bleu

Que le bonheur n'est pas un quinquet de taverne

Tu m'as pris par la main dans cet enfer moderne

Où l'homme ne sait plus ce que c'est qu'être deux

Tu m'as pris par la main comme un amant heureux.




Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre

Que serais-je sans toi qu'un coeur au bois dormant

Que cette heure arrêtée au cadran de la montre

Que serais-je sans toi que ce balbutiement.




Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes

N'est-ce pas un sanglot que la déconvenue

Une corde brisée aux doigts du guitariste

Etpourtant je vous dis que le bonheur existe

Ailleurs que dans le rêve, ailleurs que dans les nues.

Terre, terre, voici ses rades inconnues.




Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre

Que serais-je sans toi qu'un coeur au bois dormant

Que cette heure arrêtée au cadran de la montre

Que serais-je sans toi que ce balbutiement.



Louis Aragon





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Jeu 26 Jan - 8:19

Les Mains d'Elsa



Donne-moi tes mains pour l'inquiétude

Donne-moi tes mains dont j'ai tant rêvé

Dont j'ai tant rêvé dans ma solitude

Donne-moi tes mains que je sois sauvé

Lorsque je les prends à mon propre piège

De paume et de peur de hâte et d'émoi

Lorsque je les prends comme une eau de neige

Qui fuit de partout dans mes mains à moi

Sauras-tu jamais ce qui me traverse

Qui me bouleverse et qui m'envahit

Sauras-tu jamais ce qui me transperce

Ce que j'ai trahi quand j'ai tressailli

Ce que dit ainsi le profond langage

Ce parler muet de sens animaux

Sans bouche et sans yeux miroir sans image

Ce frémir d'aimer qui n'a pas de mots

Sauras-tu jamais ce que les doigts pensent

D'une proie entre eux un instant tenue

Sauras-tu jamais ce que leur silence

Un éclair aura connu d'inconnu

Donne-moi tes mains que mon coeur s'y forme

S'y taise le monde au moins un moment

Donne-moi tes mains que mon âme y dorme

Que mon âme y dorme éternellement..



Louis Aragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Ven 27 Jan - 9:09

Il n'y a pas d'amour heureux



Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force



Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit

Ouvrir ses bras, son ombre est celle d'une croix

Et quand il croit serrer son bonheur, il le broie

Sa vie est un étrange et douloureux divorce

Il n'y a pas d'amour heureux




Sa vie elle ressemble à ces soldats sans armes

Qu'on avait habillés pour un autre destin

A quoi peut leur servir de ce lever matin

Eux qu'on retrouve au soir désoeuvrés incertains

Dites ces mots ma vie et retenez vos larmes

Il n'y a pas d'amour heureux




Mon bel amour mon cher amour ma déchirure

Je te porte en moi comme un oiseau blessé

Et ceux-là sans savoir nous regardent passer

Répétant après moi les mots que j'ai tressés

Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent

Il n'y a pas d'amour heureux




Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard

Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson

Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson

Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson

Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare

Il n'y a pas d'amour heureux




Il n'y a pas d'amour qui ne soit douleur

Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri

Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri

Et pas plus que de toi l'amour de la patrie

Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs

Il n'y a pas d'amour heureux

Mais c'est notre amour à tous les deux


(Louis Aragon)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Lun 30 Jan - 15:48

Les Passantes



Je veux dédier ce poème

A toutes les femmes qu'on aime

Pendant quelques instants secrets

A celles qu'on connaît à peine

Qu'un destin différent entraîne

Et qu'on ne retrouve jamais





A celle qu'on voit apparaître

Une seconde à sa fenêtre

Et qui, preste, s'évanouit

Mais dont la svelte silhouette

Est si gracieuse et fluette

Qu'on en demeure épanoui





A la compagne de voyage

Dont les yeux, charmant paysage

Font paraître court le chemin

Qu'on est seul, peut-être, à comprendre

Et qu'on laisse pourtant descendre

Sans avoir effleuré sa main





A celles qui sont déjà prises

Et qui, vivant des heures grises

Près d'un être trop différent

Vous ont, inutile folie,

Laissé voir la mélancolie

D'un avenir désespérant





Chères images aperçues

Espérances d'un jour déçues

Vous serez dans l'oubli demain

Pour peu que le bonheur survienne

Il est rare qu'on se souvienne

Des épisodes du chemin





Mais si l'on a manqué sa vie

On songe avec un peu d'envie

A tous ces bonheurs entrevus

Aux baisers qu'on n'osa pas prendre

Aux coeurs qui doivent vous attendre

Aux yeux qu'on n'a jamais revus





Alors, aux soirs de lassitude

Tout en peuplant sa solitude

Des fantômes du souvenir

On pleure les lèvres absentes

De toutes ces belles passantes

Que l'on n'a pas su retenir


(Antoine Pol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mar 31 Jan - 8:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mer 8 Fév - 7:58

Les parfums

Mon cœur est un palais plein de parfums flottants
Qui s'endorment parfois aux plis de ma mémoire,
Et le brusque réveil de leurs bouquets latents
— Sachets glissés au coin de la profonde armoire —

Soulève le linceul de mes plaisirs défunts
Et délie en pleurant leurs tristes bandelettes...
Puissance exquise, dieux évocateurs, parfums,
Laissez fumer vers moi vos riches cassolettes !

Parfum des fleurs d'avril, senteur des fenaisons,
Odeur du premier feu dans les chambres humides,
Aromes épandus dans les vieilles maisons
Et pâmés au velours des tentures rigides ;

Apaisante saveur qui s'échappe du four,
Parfum qui s'alanguit aux sombres reliures,
Souvenir effacé de notre jeune amour
Qui s'éveille et soupire au goût des chevelures ;

Fumet du vin qui pousse au blasphème brutal,
Douceur du grain d'encens qui fait qu'on s'humilie,
Extrait de l'iris bleu, poussière de santal,
Parfums exaspérés de la terre amollie ;

Souffle des mers chargés de varech et de sel,
Tiède enveloppement de la grange bondée ;
Torpeur claustrale éparse aux pages du missel,
Acre ferment du sol qui fume après l'ondée ;

Odeur des bois à l'aube et des chauds espaliers,
Enivrante fraîcheur qui coule des lessives,
Baumes vivifiants aux parfums familiers,
Vapeur du thé qui chante en montant aux solives !

— J'ai dans mon cœur un parc où s'égarent mes maux,
Des vases transparents où le lilas se fane,
Un scapulaire où dort le buis des saints rameaux,
Des flacons de poison et d'essence profane.

Des fruits trop tôt cueillis mûrissent lentement
En un coin retiré sur des nattes de paille,
Et l'arome subtil de leur avortement
Se dégage au travers d'une invisible entaille...

— Et mon fixe regard qui veille dans la nuit
Sait un caveau secret que la myrrhe parfume,
Où mon passé plaintif, pâlissant et réduit,
Est un amas de cendre encor chaude qui fume.

— Je vais buvant l'haleine et les fluidités
Des odorants frissons que le vent éparpille,
Et j'ai fait de mon cœur, aux pieds des voluptés,
Un vase d'Orient où brûle une pastille...

Anna de Noailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Jeu 9 Fév - 9:25

Prendre un enfant par la main


Prendre un enfant par la main

Pour l'emmener vers demain

Pour lui donner la confiance en son pas

Prendre un enfant pour un roi


Prendre un enfant dans ses bras

Et pour la première fois

Sécher ses larmes en étouffant de joie

Prendre un enfant dans ses bras

Prendre un enfant pas le coeur

Pour soulager ses malheurs

Tout doucement sans parler sans pudeur

Prendre un enfant sur son coeur



Prendre un enfant dans ses bras

Et pour la première fois

Verser des larmes en étouffant sa joie

Prendre un enfant contre soi


Prendre un enfant par la main

Et lui chanter des refrains

Pour qu'il s'endorme à la tombée du jour

Prendre un enfant par l'amour



Prendre un enfant comme il vient

Et consoler ses chagrins

Vivre sa vie des années puis soudain

Prendre un enfant par la main


En regardant tout au bout du chemin

Prendre un enfant pour le sien



Yves Duteil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Ven 10 Fév - 6:37

Les paysages

Les paysages froids sont des chants de Noëls,
Et les jardins de mai de languides romances
Qui chantent doucement les péchés véniels
Et mènent les amants à de douces clémences...
Les paysages froids sont des chants de Noëls.

Les bouquets de palmiers et les fleurs de grenades,
Évaporant dans l'air leurs odorants flacons,
Donnent, au soir venant, d'ardentes sérénades
Qui retiennent longtemps les filles aux balcons...
Les bouquets de palmiers et les fleurs de grenades !

Le charme désolé du paysage roux
Soupire un air connu des vieilles épinettes ;
La grive se déchire aux dards tranchants des houx
Et le corail pâlit aux épines-vinettes...
Le charme désolé du paysage roux !

Le feuillage éperdu des sites romantiques,
Où la lune dans l'eau se coule mollement,
Élance vers le ciel en de vibrants cantiques
Le mensonge éternel de l'amoureux serment...
Le feuillage éperdu des sites romantiques !

Et le rire éclatant des paysages blonds
Court sur l'eau des ruisseaux, dans le maïs des plaines
Et fait tourbillonner les grappes de houblons
Et les abeilles d'or autour des ruches pleines...
Le rire ensoleillé des paysages blonds !

Anna de Noailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mar 21 Fév - 8:15

ET ELLE EST DE RETOUR…




…Et elle revient de loin
Comme ces oiseaux migrateurs… !
Une petite valise à la main
Seule, assise sur le pas de ma porte
Un sourire sur ses lèvres mouillées
Elle n’a pas changé depuis son départ
Elle a conservé le même regard
Des prunelles aussi profondes
Que les eaux pures de notre lac délaissé… !
Sans aucune retenue
Elle vient se blottir dans mes bras
Et ses larmes longtemps refoulées
Viennent sillonner la page de mon visage
Je plonge dans son monde parfumé
Ses cheveux qui coulent en cascades
Donnent l’impression d’une mer mousseuse
Enfin, elle est de nouveau là…
Et mes longs soupirs réprimés
Se perdent dans l’éblouissement de l’instant
Je n’ai plus de regret pour le convoi du passé
Celle que j’ai perdue est là
Celle qui vivait dans mes pensées
Celle qui fréquentait mes délires
Vient de signer son éminent retour
Elle foule de son silence lumineux mon parterre
Toujours aussi souple, de ses pieds agiles
Elle gagne chaque coin abandonné
De ma demeure en hibernation…
Sa petite valise à la main
Renferme ses derniers petits secrets
Elle recouvre sa sérénité d’antan
Se confie aux murs silencieux de notre abri
Elle sourit derrière l’écran de ses larmes
Ses lèvres divinement dessinées
Esquissent son plus beau sourire
Enfin …je redécouvre mon ancienne muse
Cette muse habite toujours ma voix
Peuple mon firmament de ses étoiles
Illumine de nouveau les murs de mon absence
Je la contemple et les rêves se dérident
Le cœur léger, l’âme emportée…
Et nous scellons cette réconciliation
En levant largement nos bras
Vers la voûte d’un ciel des plus…cléments


A lepoetethorgal (Merci Kacem)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mer 22 Fév - 8:00

VERS L'AUTRE RIVE




Vois-tu muse lointaine

Et rime souveraine

Mes rives sont souterraines

Je vis constamment de hantise

Et toutes les berceuses

Ne font que frôler mes délires

Je suis possédé par les rides du temps

Entre les chants orphelins des oiseaux

Et les autres musiques sacrées...

Je psalmodie mes sombres dérives

Entre la spiritualité transcendantale

Et les écorces des danses en vogue

Je ne cesse de dresser des pyramides

D'édifier dans les prunelles de l'horizon

Mille passerelles pour joindre d'autres rives

Ma plume vagabonde érige des remparts

Sur le quai avancé de ma solitude

Elle monte les cimes les plus ardues

S'atèle au convoi des oiseaux migrateurs

Suit le cours tumultueux des torrents

Pour se jeter dans les bras des estuaires

Je suis partout à la croisée des chemins

Et je n' ai nul besoin d'un point de repère...

Pour moi chaque sentier mène quelque part

Vers un bosquet paradisiaque

Vers une clairière ombragée

Vers une ultime oasis pour me désaltérer

Ou vers un désert pour respirer

L'ombre ouatée de l'infini silence...

Toute opacité n'est point éternelle

Et la paroi de mon coeur pourtant étanche

Vibre de nouveau aux différents appels

Amie, tu n'es pas la seule

Qui me tend les bras, qui me sourit

Je vois, vis, suit l'avancement de l'onde

Mille barques continuent d'accoster

Et mon embarcadère longtemps silencieux

S'anime sous les échos des avirons

Et mon verbe s'emporte vers... d'autres rives

A: Cécile VERHAEVER

Kacem Loubay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Jeu 23 Fév - 7:52

Donne moi le temps


Tell'ment de gens veulent
Tell'ment être aimés
Pour se donner peuvent
Tout abandonner
Tellement d'erreurs qu'on
pourrait s'éviter
Si l'on savait juste un peu patienter

{Refrain:}
Donne-moi le temps
D'apprendre ce qu'il faut apprende
Donne-moi le temps
D'avancer comme je le ressens
Y'a pas d'amour au hasard
Ou qui arrive trop tard
J'appendrai le temps d'attendre

Tellement de rêves qui
se trouvent gâchés
A vivre tout, juste pour s'évader
Est ce que nos peurs valent
A ce point la peine
Pour exiger aussi peu de nous même ?

{au Refrain, x2}

Tu auras le temps
De prendre ce que tu veux prendre
Tu auras le temps de nous faire avancer ensemble
Tant de gens se cherchent
Se désirent, se suivent et se perdent
Donnons nous la peine
De se découvrir, se connaître
Je ne laisserai pas l'amour au hasard
Ni qu'il soit trop tard
Si la patiente s'apprend
J'apprendrai ce qu'est attendre
Je prends le temps
Pour que tu m'attendes
Le temps
Pour toi

Jenifer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Ven 24 Fév - 7:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Lun 27 Fév - 7:50

Le verger

Dans le jardin, sucré d'oeillets et d'aromates,
Lorsque l'aube a mouillé le serpolet touffu,
Et que les lourds frelons, suspendus aux tomates,
Chancellent, de rosée et de sève pourvus,

Je viendrai, sous l'azur et la brume flottante,
Ivre du temps vivace et du jour retrouvé,
Mon coeur se dressera comme le coq qui chante
Insatiablement vers le soleil levé.

L'air chaud sera laiteux sur toute la verdure,
Sur l'effort généreux et prudent des semis,
Sur la salade vive et le buis des bordures,
Sur la cosse qui gonfle et qui s'ouvre à demi ;

La terre labourée où mûrissent les graines
Ondulera, joyeuse et douce, à petits flots,
Heureuse de sentir dans sa chair souterraine
Le destin de la vigne et du froment enclos.

Des brugnons roussiront sur leurs feuilles, collées
Au mur où le soleil s'écrase chaudement ;
La lumière emplira les étroites allées
Sur qui l'ombre des fleurs est comme un vêtement.

Un goût d'éclosion et de choses juteuses
Montera de la courge humide et du melon,
Midi fera flamber l'herbe silencieuse,
Le jour sera tranquille, inépuisable et long.

Et la maison, avec sa toiture d'ardoises,
Laissant sa porte sombre et ses volets ouverts,
Respirera l'odeur des coings et des framboises
Éparse lourdement autour des buissons verts ;

Mon coeur, indifférent et doux, aura la pente
Du feuillage flexible et plat des haricots
Sur qui l'eau de la nuit se dépose et serpente
Et coule sans troubler son rêve et son repos.

Je serai libre enfin de crainte et d'amertume,
Lasse comme un jardin sur lequel il a plu,
Calme comme l'étang qui luit dans l'aube et fume,
Je ne souffrirai plus, je ne penserai plus,

Je ne saurai plus rien des choses de ce monde,
Des peines de ma vie et de ma nation,
J'écouterai chanter dans mon âme profonde
L'harmonieuse paix des germinations.

Je n'aurai pas d'orgueil, et je serai pareille,
Dans ma candeur nouvelle et ma simplicité,
A mon frère le pampre et ma soeur la groseille
Qui sont la jouissance aimable de l'été,

Je serai si sensible et si jointe à la terre
Que je pourrai penser avoir connu la mort,
Et me mêler, vivante, au reposant mystère
Qui nourrit et fleurit les plantes par les corps.

Et ce sera très bon et très juste de croire
Que mes yeux ondoyants sont à ce lin pareils,
Et que mon coeur, ardent et lourd, est cette poire
Qui mûrit doucement sa pelure au soleil...

Anna de Noailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mar 28 Fév - 15:31

La Tendresse





La tendresse
C'est quelquefois ne plus s'aimer mais être heureux
De se trouver à nouveau deux
C'est refaire pour quelques instants un monde en bleu
Avec le cœur au bord des yeux
La tendresse, la tendresse, la tendresse,
La tendresse.



La tendresse
C'est quand on peut se pardonner sans réfléchir
Sans un regret sans rien se dire
C'est quand on veut se séparer sans se maudire
Sans rien casser, sans rien détruire
La tendresse, la tendresse, la tendresse,
La tendresse.


La tendresse
C'est un geste, un mot, un sourire quand on oublie
Que tous les deux on a grandi
C'est quand je veux te dire je t'aime et que j'oublie
Qu'un jour ou l'autre l'amour finit
La tendresse, la tendresse, la tendresse,
La tendresse.


La tendresse, la tendresse, la tendresse,
La tendresse.


Allez viens.



Daniel Guichard



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Ven 3 Mar - 14:26

Ma plus belle histoire d'Amour



Du plus loin que me revienne
L'ombre de mes amours anciennes
Du plus loin du premier rendez-vous
Du temps de mes premières peines
Lors j'avais quinze à peine
Coeur tout blanc et griffes aux genoux
Que ce fût, j'étais précoce
De tendres amours de gosse
Ou les morsures d'un amour fou
Du plus loin qu'il m'en souvienne
Si depuis j'ai dit "je t'aime"
Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous

C'est vrai je ne fus pas sage
Et j'ai tourné bien des pages
Sans les lire, blanches et puis rien dessus
C'est vrai je ne fus pas sage
Et mes guerriers de passage
A peine vus, déjà disparus
Mais à travers leurs visages
C'était déjà votre image
C'était vous déjà et le coeur nu
Je refaisais mes bagages
Et poursuivais mon mirage
Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous

Sur la longue route qui menait vers vous
Sur la longue route j'allais le coeur fou
Le vent de décembre me gelait au cou
Qu'importait décembre, si c'était pour vous

Elle fut longue la route
Mais je l'ai faite la route
Celle-là qui menait jusqu'à vous
Et je ne suis pas parjure
Si ce soir je vous jure
Que pour vous je l'eus faite à genoux
Il en eu fallu bien d'autres
Que quelques mauvais apôtres
Que l'hiver et la neige à mon cou
Pour que je perde patience
Et j'ai calmé ma violence
Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous

Mais tant d'hivers et d'automnes
De nuits, de jours et personnes
Vous n'étiez jamais au rendez-vous
Et de vous perdant courage
Soudain me prenait la rage
Mon Dieu que j'avais besoin de vous
Que le Diable vous emporte
D'autres m'ont ouvert leur porte
Heureuse, je m'en allais loin de vous
Oui, je vous fus infidèle
Mais vous revenais quand même
Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous

J'ai pleuré mes larmes
Mais qu'il me fut doux
Oh ! Qu'il me fut doux
Ce premier sourire de vous
Et pour une larme qui venait de vous
J'ai pleuré d'amour, vous souvenez-vous?

Ce fut un soir en septembre
Vous étiez venu m'attendre
Ici même vous en souvenez-vous?
A vous regarder sourire
A vous aimer sans rien dire
C'est là que j'ai compris tout à coup
J'avais fini mon voyage
Et j'ai posé mes bagages
Vous étiez venu au rendez-vous
Qu'importe ce qu'on peut en dire
Je tenais à vous le dire

Ce soir je vous remercie de vous
Qu'importe ce qu'on peut en dire
Je suis venue pour vous dire
Ma plus belle histoire d'amour
C'est vous

Barbara



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Lun 6 Mar - 7:42

Soir d'été

Une tendre langueur s'étire dans l'espace ;
Sens-tu monter vers toi l'odeur de l'herbe lasse ?
Le vent mouillé du soir attriste le jardin ;
L'eau frissonne et s'écaille aux vagues du bassin
Et les choses ont l'air d'être toutes peureuses ;
Une étrange saveur vient des tiges juteuses.
Ta main retient la mienne, et pourtant tu sens bien
Que le mal de mon rêve et la douceur du tien
Nous ont fait brusquement étrangers l'un à l'autre ;
Quel coeur inconscient et faible que le nôtre !...
Les feuilles qui jouaient dans les arbres ont froid
Vois-les se replier et trembler, l'ombre croît,
Ces fleurs ont un parfum aigu comme une lame...
Le douloureux passé se lève dans mon âme,
Et des fantômes chers marchent autour de toi.
L'hiver était meilleur, il me semble ; pourquoi
Faut-il que le printemps incessamment renaisse ?
Comme elle sera simple et brève, la jeunesse !...
Tout l'amour que l'on veut ne tient pas dans les mains ;
Il en reste toujours aux choses du chemin.
Viens, rentrons dans le calme obscur des chambres douces ;
Tu vois comme l'été durement nous repousse ;
Là-bas nous trouverons un peu de paix tous deux.
— Mais l'odeur de l'été reste dans tes cheveux
Et la langueur du jour en mon âme persiste :
Où pourrions-nous aller pour nous sentir moins tristes ?...

Anna de Noailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
simone26

avatar

Féminin
316
Date de naissance : 20/03/1941
Date d'inscription : 20/11/2016
76
Localisation : Montauban dans le sud ouest
Emploi/loisirs : retraité fleuriste,lecture,musique,opéras,mes animaux
Humeur : toujours égale

MessageSujet: psychologie texte a méditer de simone   Mar 21 Mar - 18:28



Sommes- nous conscients ?

Oui, je suis consciente que je ne suis pas  consciente entièrement car non éclairé de la totalité de mon être !

Seules, mes pensées en action me permettent de voir afin de me positionner face à un événement.

Hors ces pensées proviennent de ce qui est connu de moi-même, y compris les messages attribués à ce que l’on nomme "êtres supérieurs", qui ne sont que des parties de nous-mêmes.

En agrandissant le champ de mes tous possibles, ma conscience ne me révèle pas ce que je ne suis en possibilité de  concevoir.

Quand bien même j aurais atteins  les limites de mes possibilités éclairées, je ne concevrais que ce qui appartient à mon champ vibratoire.

Chaque être étant son propre référent, toute expérience est intransmissible, il est donc vain de vouloir éclairer autrui, les éclaireurs n’éclairent qu’eux mêmes !

Les plus beaux textes n’éclaireront rien si le passage à l’acte du lecteur ne s’effectue  pas par un état conscient.

Il n’y a qu’à regarder l’état de notre planète pour voir que le règne de l‘inconscience est poussé à son  paroxysme.

Quelle baguette magique  pourrait être assez puissante pour inverser  le système ?

Ne rêvons  pas, il n’y en a pas, notre inconscience nous conduit à notre propre perte et cela n’est pas des visons pessimistes mais une clarté lucide.

Je me réjouis pour tous les êtres qui par leurs expériences agrandissent leurs perceptions de conscience et agissent en  actes !

L’amour en action visible  depuis un cœur généreux, avec des oreilles ouvertes, des mains tendues, des yeux décillés est d’une simplicité enfantine.

Je remercie ceux qui m’ont permis de concevoir  cela.

Mariam de Sainte Cécile

= 4 Septembre 2016




Le grand changement ?

Changement ou pas ?

Changement promis et prôné par les groupes spirituels, par les groupes politiques, par les groupes scientifiques etc. … … … promesse offerte par tous à qui veut l’entendre!

Mais en réalité qu’en est-il de ce changement ?

Sinon qu’une continuité sous d’autres formes adaptées à notre époque.

Ne dirait- on pas un bouillonnement depuis l’unité, un multiple qui se déploie en se contorsionnant sous diverses formes comme les vagues d’un océan toujours agitées en vaguelettes ou en houle violente, en fonction du temps, mais toujours composé d’ eau de mer.

- Y a-t-il évolution de l’être ?

On aimerait à le croire. Vu la barbarie de certains êtres, il y a de grands doutes sur l’évolution des êtres humains dans le monde.

-Y a-t-il évolution des techniques d’éveil ?

Dans un certain sens on peut dire : oui, puisqu’elles sont différentes, en faîte adaptées au temps présent. Dans un autre sens : non, car rien ne change depuis des millénaires.

MILAREPA, BUDDHA, en leur temps ne parlaient pas en terme quantique pourtant ils ont vécu l’éveil.

MA ANANDA MOYI ou GANDHI et bien d’autres, plus proches de nous, ont vécu l’éveil en suivant une base de sagesse simple.

Des religieux, comme sainte Thérèse d Avila ou François d’Assise se sont aussi éveillés.

Aujourd’hui l’éveil des consciences serait à porté de chacun, en faîte il l’a toujours été et seul l’être peut s’en ouvrir la porte, en utilisant la technique qui lui convient, voir même juste les expériences de sa vie !

Je ne dis pas qu’il de ne rien faire, mais faire ce qui part de soi et non d’autrui ! Dans la forme choisie par soi !

Si l’énergie pour certaines techniques est tombée en désuétude, c’est que le siècle en est passé, on ne prie plus souvent dans les temples égyptiens ou indous, on les visites.On ne célèbre plus de cérémonies mayas ou celtes comme en leur temps. Un jour les systèmes religieux, chrétiens islamiques ou judaïques ou autres cesseront.

Au début du 20 Emme siècle, il était fréquent d’aller chercher un éveil de conscience en inde ou dans les pays orientaux, assis à méditer avec un maitre de sagesse.

Puis en fin de siècle des maîtres enseignants souvent autodidactes ont ouvert multiples écoles tarot- astro- naturo-shopro etc. mêlant enseignements ésotériques, soins énergétiques, et conseils alimentaires.

En ce début de 21 Emme siècle la science nous offre : le quantique ; le cellulaire, la programmation avec la déprogrammation et l’art thérapie en prime, avec des enseignants pratiquants diplômés donc plus crédibles.

Si on regarde les outils utilisés, voir les méthodologies quelques soient les différents stages ou enseignements proposés, elles sont toutes identiques. La méthode proposée s’appuie sur les mêmes bases et fonction de l’être. Il ne peut en être autrement !

( La femme revêt un vêtement on le nomme robe. La femme des cavernes avait une peau de bête, mon arrière grand mère une robe à crinoline, aujourd’hui je mets une robe de soie ou de bure mais le but est le même, soit : couvrir le corps, seule la matière et la forme ont changé.) Méditez !

Pour l’ouverture de conscience qui conduit à l’éveil, il en est de même !

Il est des êtres de sagesse qui simplement vive leur vie , leur état d’être démontre le processus de l’éveil, car le changement est en eux ,ils ne vont pas le chercher à l’ extérieur, pourtant ils savent que cet extérieur fait partie d’un tout et qu’ils sont dedans, alors ils allument leur lampe intérieur et la laisse éclairer leur chemin !

« Les sages ne sont pas toujours ceux qui enseignent la sagesse et l’éveil. »

Ce texte n’est issu que de constations et réflexions personnelles, il n’engage que ma personne.

Mariam de Sainte Cécile

23 JUIN 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drome26.forumactif.org
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mer 22 Mar - 7:58

Offrande à Pan

Cette tasse de bois, noire comme un pépin,
Où j'ai su, d'une lame insinuante et dure
Sculpter habilement la feuille du raisin
Avec son pli, ses nœuds, sa vrille et sa frisure,

Je la consacre à Pan, en souvenir du jour
Où le berger Damis m'arrachant cette tasse
Après que j'y eus bu vint y boire à son tour
En riant de me voir rougir de son audace.

Ne sachant où trouver l'autel du dieu cornu,
Je laisse mon offrande au creux de cette roche,
— Mais maintenant mon cœur a le goût continu
D'un baiser plus profond, plus durable et plus proche...

Anna de Noailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Jeu 23 Mar - 11:30

L'encre de tes Yeux

Puisqu'on ne vivra jamais tous les deux

Puisqu'on est fou, puisqu'on est seuls

Puisqu'ils sont si nombreux

Même la morale parle pour eux

J'aimerais quand même te dire

Tout ce que j'ai pu écrire

Je l'ai puisé à l'encre de tes yeux.

Je n'avais pas vu que tu portais des chaînes

À trop vouloir te regarder,

J'en oubliais les miennes

On rêvait de Venise et de liberté

J'aimerais quand même te dire

Tout ce que j'ai pu écrire

C'est ton sourire qui me l'a dicté.

Tu viendras longtemps marcher dans mes rêves

Tu viendras toujours du côté

Où le soleil se lève

Et si malgré ça j'arrive à t'oublier

J'aimerais quand même te dire

Tout ce que j'ai pu écrire

Aura longtemps le parfum des regrets.


Francis Cabrel



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Jeu 30 Mar - 7:54

Les feuilles mortes

Oh ! Je voudrais tant que tu te souviennes,

Des jours heureux où nous étions amis,

En ce temps-là, la vie était plus belle,

Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui



Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,

Tu vois, je n'ai pas oublié,

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,

Les souvenirs et les regrets aussi,



Et le vent du Nord les emporte

Dans la nuit froide de l'oubli,

Tu vois, je n'ai pas oublié

La chanson que tu me chantais



C'est une chanson

Qui nous ressemble,

Toi, tu m'aimais,

Et je t'aimais,

Et nous vivions

Tous deux ensemble,

Toi, qui m'aimais,

Moi qui t'aimais



Mais la vie sépare ceux qui s'aiment,

Tout doucement, sans faire de bruit,

Et la mer efface sur le sable

Les pas des amants désunis



C'est une chanson

Qui nous ressemble,

Toi, tu m'aimais,

Et je t'aimais,

Et nous vivions

Tous deux ensemble,

Toi, tu qui m'aimais,

Moi qui t'aimais



Mais la vie sépare ceux qui s'aiment,

Tout doucement, sans faire de bruit,

Et la mer efface sur le sable

Les pas des amants désunis

Texte de Jacques Prévert

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
Sybilla

avatar

Féminin
81
Date de naissance : 31/01/1988
Date d'inscription : 25/03/2017
29
Humeur : Joyeuse

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Jeu 30 Mar - 11:57



Bonjour Olia,

Ce qu'elle est belle cette chanson !
Très bel hommage !




Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vevette17

avatar

Féminin
64
Date de naissance : 19/02/1971
Date d'inscription : 29/11/2016
46
Emploi/loisirs : voyante numérologue médium
Humeur : RAS

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Jeu 30 Mar - 12:38

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delta-guidance.jimdo.com/
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Dim 2 Avr - 11:44

Puisque tu pars

Puisque l'ombre gagne
Puisqu'il n'est pas de montagne
Au-delà des vents plus haute que les marches de l'oubli
Puisqu'il faut apprendre
A défaut de le comprendre
A rêver nos désirs et vivre des "ainsi-soit-il"

Et puisque tu penses
Comme une intime évidence
Que parfois même tout donner n'est pas forcément suffire
Puisque c'est ailleurs
Qu'ira mieux battre ton cœur
Et puisque nous t'aimons trop pour te retenir

Puisque tu pars

Que les vents te mènent
Où d'autres âmes plus belles
Sauront t'aimer mieux que nous puisque l'on ne peut t'aimer plus
Que la vie t'apprenne
Mais que tu restes le même
Si tu te trahissais nous t'aurions tout à fait perdu

Garde cette chance
Que nous t'envions en silence
Cette force de penser que le plus beau reste à venir
Et loin de nos villes
Comme octobre l'est d'avril
Sache qu'ici reste de toi comme une empreinte indélébile

Sans drame, sans larme
Pauvres et dérisoires armes
Parce qu'il est des douleurs qui ne pleurent qu'à l'intérieur
Puisque ta maison
Aujourd'hui c'est l'horizon
Dans ton exil essaie d'apprendre à revenir

Mais pas trop tard

Dans ton histoire
Garde en mémoire
Notre au revoir
Puisque tu pars
Dans ton histoire
Garde en mémoire
Notre au revoir
Puisque tu pars

J'aurai pu fermer, oublier toutes ces portes
Tout quitter sur un simple geste mais tu ne l'as pas fait
J'aurai pu donner tant d'amour et tant de force
Mais tout ce que je pouvais ça n'était pas encore assez
Pas assez, pas assez, pas assez

Dans ton histoire
Garde en mémoire
Notre au revoir
Puisque tu pars



Jean Jacques Goldman

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Lun 3 Avr - 8:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Mer 5 Avr - 11:14

Naissance



Il attendait là, que la porte s'ouvre,
Il ne bougeait d'un pouce, malgré le déluge.

« Qu'attends tu ? Il faut que tu te couvres
Au moins, prendre sous le toit refuge.»
Suggère une voix venue de nulle part.

« Je ne vois rien, je ne sais où je suis,
Je ne sais d'ailleurs ce que j'attends.»
Répond il sans connaître encor son espoir.

« As tu au moins un coeur ? Es tu bien vivant ?
Qu'est-ce que tu ressens en cet instant ? »
Questionne autre voix qui semble réponse avoir.

« Je... Je... j'ai l'impression de voir sans voir,
Des beautés, des immondices, tout pleins d'histoires...
Je... Je me sens immobile, hors de tout,
Et dans tout, j'entends les bonds d'un coeur,
De mon coeur qui s'emballe comme un fou,
Je suis là, à attendre qu'arrive la lumière,
Que s'ouvre une porte comme s'ouvre une fleur,
Je sens un tapis d'étoile, un éclat de diamant,
Une aube chatoyante, j'entend une mélodie d'univers
Que des cieux je n'ai pour autant en corps foulé ».

« Pourquoi souffles tu ? Oh, tu perds du sang,
Vite ! Passe la porte, elle s'entrouvre, allé !»
Presse une voix de plus en plus inaudible, perdue
Dans un brouhaha, un amas de paroles qui passent dessus.

« Ce n'est pas moi, je... où cela mène t'il ? Oh !... »

Il attendait là... puis tout s'est accéléré... les eaux
Ont remué sans qu'il n'ai eu à agir, vers la porte
Il s'est infiltré, il sentit les écrins, de tel sorte
Qu'il pu suivre le chemin, et ouvrir ses bras en faim
Au souffle libre... sentant son âme mise à nue, il se mit
A gémir. Un murmure vint le rassurer, des mains
Le bercèrent, calmèrent sa douleur, mélangé à une joie,
La joie de voir, de bondir, d'être enfin dans la vie,
Celle d'un fleuve fait de rêves, jonchée de bien des émois...

Pascal Lamachère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
olia

avatar

Féminin
579
Date de naissance : 16/01/1944
Date d'inscription : 19/09/2016
73
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   Jeu 13 Avr - 8:12

Pensées toilées d'amour



Je le sais, je le crois, je le sens,
Lorsque je me lève, je pense à toi,
Si loin, et si proche dans l'océan
De mon ciel, je m'envole, doux émois.

Je le sais, je le crois, je le sens,
Lorsque je sors, au vent qui claque,
Fait plier les roseaux sauvages, chaque
Inspiration chante ton visage, ton temps.

Je le sais, je le crois, je le sens,
Quand les embruns de feu la fleur
S'écument, s'évaporent en choeur
Avec les anges, se dessine le sentiment.

Je le sais, je le crois, je le sens,
En harmonie avec la nature, sur la barque
Qui poursuit son chemin, la plaque
Par ton sourire est gravée, contre courant.

Je le sais, je le crois, je le sens,
Un jour nous nous retrouverons, d'amitié
Ou d'amour, puisse être nos mains déliées,
Puisse nos coeurs partager le frétillement.

Je le sais, je le crois, je le sens,
Lorsque déchirures se rappellent l'éloignement,
Au couchant je trouve le chemin du songe
Lunaire par tes mots... vers source je plonge.

Pascal Lamachère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-tranquillite.forumdediscussions.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes à méditer poèmes d'olia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes à méditer poèmes d'olia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petits textes à méditer
» textes à méditer
» tres beaux textes, des lecons de vie, A méditer ....
» Poèmes, textes sur les animaux
» méditation : quand méditer

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Les Saint-Marie-de-la-Mer :: Citations, Proverbes Et Poêmes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: